Les règles pour se loger en expatriation : ce que vous devez savoir avant de vous lancer !

Les règles pour se loger en expatriation : ce que vous devez savoir avant de vous lancer !

Vous allez partir prochainement dans un pays étranger, mais vous n’avez aucune idée de la manière de gérer l’aspect immobilier de votre projet ? Voici quelques conseils qui vous permettront d’y voir plus clair et de faire les bons choix concernant votre projet immobilier en tant qu’expatrié.

Expatrié, l’étape cruciale avant de partir : effectuer des recherches sur votre prochain lieu de résidence

Quelle que soit votre expérience dans en matière d’expatriation, une règle reste primordiale : glaner un maximum d’informations sur l’endroit où vous allez résider !

Vous devez impérativement passer tous les thèmes au crible. Culturel, logement, emploi et législation, il est nécessaire que vous connaissiez l’environnement social et juridique de la ville dans laquelle vous envisagez de vous installer.  Vous êtes sur le point de signer un contrat de location ou un contrat d’embauche, mais certaines mentions ne sont pas claires ?

Aucune hésitation possible : prenez contact avec les organismes spécialisés dans le domaine ou des interlocuteurs que vous pourriez avoir sur place et demander des explications. Afin de vous protéger, il est préférable que vous maîtrisiez tous les détails des documents légaux qui passeront entre vos mains. Quand bien même votre futur employeur insisterait pour que la signature intervienne rapidement. Prudence étant mère de sûreté, ne cédez pas à la pression sans être certain d’avoir compris tous les enjeux que conditionne votre signature.

Le plus simple pour commencer en tant qu’expatrié, c’est la location

Vous remarquerez que la location en dehors de nos frontières se révèle généralement plus aisée. Dès lors que vous affichez votre statut d’expatrié et que vous en connaissez toutes les ficelles, les bailleurs ne vous demandent que peu de garanties. La raison est limpide : en cas d’impayé, vous êtes tout simplement expulsé de votre logement expatrié ! N’oubliez pas que la protection des locataires n’est pas la même qu’en France et que dans certains cas, vous pourriez même vous retrouver expulsé du pays. Prenez donc toutes les mesures nécessaires pour répondre à vos engagements. La plupart du temps, les propriétaires ne vous demanderont rien de plus.

L’achat immobilier à distance pour les expatriés

Vous préférez investir plutôt que de louer ? Sachez que certains pays ont signé des accords avec la France en matière d’échange d’informations bancaires. Ces dispositions peuvent grandement vous faciliter les choses dans le cadre d’un projet d’achat immobilier.

Toutefois, avant de vous lancer dans vos démarches, il est important que vous soyez informé que certains pays sont totalement black-listés par la banque. Crise géopolitique, état de guerre ou blanchiment d’argent, si vous visez un accord pour un prêt immobilier pour l’une de ces destinations, sachez que vous vous heurterez à des complications.

Voici quelques exemples de pays avec lesquels les relations bancaires restent un sujet délicat :

  • Afghanistan
  • Libye
  • Biélorussie
  • Corée du Nord
  • Pakistan
  • Somalie
  • Soudan
  • Syrie
  • Ukraine
  • Venezuela

Dans le cas où vous désirez vous lancer dans l’achat d’un bien dans votre futur lieu de résidence, préférez faire appel à des agences immobilières sur place. Vous vous assurez la prise en charge de votre projet par des professionnels, spécialistes du bassin immobilier que vous visez. Enfin, concernant votre demande de prêt auprès des établissements bancaires, voyez grand ! N’ayez aucune crainte à solliciter entre 5 et 10 banques pour être certain de bénéficier des meilleurs taux et dispositions.

Expatrié, attention aux prix de l’immobilier !

prix immobilier etranger

Certaines villes ont vu leur rapport locatif bondir au cours de ces dernières années. Aussi, selon votre destination, n’hésitez pas à vous renseigner sur les coûts du logement expatrié, en location ou à l’achat.  Afin de vous donner un ordre d’idée, voici les 10 villes les plus chères au m2 :

  • Monaco
  • Hong-kong
  • Tokyo
  • New York
  • Londres
  • Shanghaï
  • Sydney
  • San Francisco
  • Singapour
  • Paris

Adaptez votre budget en fonction de la ville de résidence que vous aurez sélectionnée.

Dans le cadre de la mise en place de l’expatriation par votre employeur, négociez une prime proportionnelle au marché de l’immobilier de votre prochain lieu de résidence.

Expatriés et immobilier : gare aux arnaques !

Vous avez trouvé le bien idéal dans le quartier que vous souhaitiez ? Mais voilà, le propriétaire n’est pas disponible et vous propose que vous lui versiez une garantie avant de vous envoyer les clefs par Chronopost ou FedEx.

Prenez garde ! Il s’agit très certainement d’une arnaque.

Le principe de base à respecter pour qu’une transaction se déroule bien est que vous ne devez effectuer aucun paiement tant que vous n’avez pas signé de document contractuel. Malheureusement, des dizaines d’expatriés tombent chaque année sous le joug de personnes malintentionnées qui profitent de votre absence de connaissance des règles de l’immobilier dans le pays qui va vous accueillir.

Aussi, dans le cas où vous ne pourriez pas vous rendre sur les lieux pour visiter et évaluer le professionnalisme du loueur ou vendeur, n’hésitez pas par à faire appel à une connaissance de confiance qui pourrait se déplacer sur site.

Au pire, mandatez une agence immobilière qui a pignon sur rue pour agir en votre nom. Néanmoins, n’accordez jamais une confiance absolue dans les personnes que vous ne connaissez pas. Tentez au maximum de vérifier les informations qui vous sont communiquées sans quoi vous risqueriez de vous retrouver avec un logement expatrié proche de la route, voire insalubre.

Laisser un commentaire